MSD

Comment nous avons rapproché les patients de leurs médecins

Bien que la science dispose aujourd'hui de remèdes pour un grand nombre de maladies, de nombreuses personnes ne bénéficient pas d'un traitement parce qu'elles ne sont pas conscientes des symptômes. Le géant pharmaceutique MSD a demandé l'aide d'iO pour deux campagnes portant sur un tableau clinique différent, mais présentant un problème de communication similaire. Le message : sensibiliser, sensibiliser et sensibiliser. L'objectif : changer l'état d'esprit du groupe cible en faisant prendre conscience des dangers potentiels, mais surtout des solutions par la communication.

Le problème du problème

MSD (connu sous le nom de Merck aux États-Unis et au Canada) est l'une des principales sociétés biopharmaceutiques au monde et contribue depuis plus de 130 ans à soigner et à améliorer la santé dans le monde. À cette fin, MSD développe des médicaments et des vaccins, mais prend également la tête de la recherche et de la prévention dans le domaine du cancer, des maladies infectieuses et des maladies animales.

Le mélanome et le VIH sont deux syndromes auxquels des milliers de Belges sont confrontés. Le mélanome, la forme la plus agressive de cancer de la peau, compte 1000 à 1200 nouveaux cas chaque année en Belgique. Les chiffres concernant le VIH, le rétrovirus à l'origine du sida, sont similaires.

L'une des principales causes de traitement tardif ou d'absence de traitement dans les deux cas est la mauvaise communication entre le patient et le médecin. Parfois par ignorance, mais tout aussi souvent parce que dans le cas du VIH, les gens sont simplement réticents à parler d'une maladie qui est encore taboue dans notre société. Cependant, une communication claire, et surtout opérée à temps, peut avoir un impact énorme sur le traitement.

Contact
Challenge

Améliorer la communication entre les patients et leurs médecins

Solution

Campagnes de sensibilisation centrées autour du mélanome et VIH

About MSD

MSD (connue sous le nom de Merck aux États-Unis et au Canada) est l'une des principales sociétés biopharmaceutiques au monde et contribue depuis plus de 130 ans à soigner et à améliorer la santé dans le monde. À cette fin, MSD développe des médicaments et des vaccins, mais elle est également à la pointe de la recherche et de la prévention dans le domaine du cancer, des maladies infectieuses et des maladies animales.

thumbnail

L’objectif

Dans les deux cas, l'objectif était clair : attirer l'attention des (potentiels) patients et des professionnels de la santé sur ce problème.

Pour le mélanome, nous avons voulu sensibiliser les gens aux dangers tout en les encourageant à (faire) examiner régulièrement leur peau.

Pour les patients atteints du VIH, il s'agissait de montrer aux patients et aux professionnels de la santé que certains symptômes ne sont pas nécessairement une conséquence directe de la maladie, mais sont souvent tout autant des effets secondaires d'un traitement qu'ils reçoivent.

Dans chaque cas, il est important d'amener les deux groupes cibles à communiquer entre eux pour voir ensemble si un traitement approprié peut apporter une aide.

back

L’approche

Malgré la gravité du mélanome et le risque qu'il présente, MSD et iO ont décidé de ne pas jouer la carte du malheur imminent, mais plutôt de motiver positivement la phase de dépistage et de protection. Le but n’est pas d'effrayer les gens, mais d'utiliser le stopping power afin de les confronter à la réalité. Les convaincre de consulter un dermatologue plus tôt et de se faire dépister si nécessaire. Parce que c'est le moyen le plus efficace de détecter les grains de beauté cancérigènes et de prévenir le cancer de la peau.

Avec la campagne sur le VIH, nous avons également voulu faire réfléchir les gens, mais aussi donner de l'espoir aux patients. L'espoir de symptômes plus supportables, en leur montrant des histoires de malades qui ont trouvé un traitement plus efficace.

L'aspect émotionnel comme déclencheur

Les émotions sont le déclencheur dont le public cible a besoin pour passer à l'action. Et pour qu’un message se transmette, il faut un support qui amplifie l'émotion. C'est pourquoi nous avons opté pour des histoires vraies, racontées par de vraies personnes, avec la vidéo comme format principal.

Le tatouage qui sauve la vie

La campagne sur le mélanome s'est appuyée sur un concept créatif, "The Lifesaver Tattoo". Dans une vidéo, nous entendons le témoignage saisissant d'un patient qui découvre un mélanome lors d'une visite chez le tatoueur. La conclusion résume très bien le tout : "Votre peau vit avec vous. Faites-la contrôler régulièrement. La fin heureuse éclaire le témoignage et permet de s'assurer que le public cible ne reste pas délibérément aveugle face aux mélanomes.

Message sans ambiguïté

Le traitement du VIH ne garantit pas nécessairement une vie sans tracas, mais un traitement adapté peut augmenter considérablement la probabilité de symptômes tolérables. Nous avons traduit cette idée en un concept :

“Vous avez le VIH et vous ne vous sentez pas bien ?

Parlez-en à votre médecin.”

C'est un message direct et sans équivoque. Et cette clarté réduit l'étape vers un médecin ou un spécialiste (ou vice versa, selon le public cible).

Distribution ciblée

Vous devez également savoir où se trouve votre public cible et comment l'atteindre. Le bon message doit être transmis via le bon canal et au bon moment. C'est pourquoi nous avons mis en place un flux sophistiqué avec des annonces sur les réseaux sociaux, des affiches, une campagne d'e-mailing, des brochures, ... Toujours avec un langage textuel et visuel positif. Avec le problème comme point de départ, mais, surtout, la solution possible comme axe majeur.

We help the pharmaceutical industry go digital

Citizens expect the same seamless experiences from healthcare as they do from other industries. Our experts help you place patients front and centre with data, successful apps, and clear communication.

health care watch
Related cases

Réaliser votre projet ensemble ?

N’hésitez pas à nous contacter. Nous sommes là pour vous aider!